La Méditation Primordiale

La Méditation Primordiale est une méthode simple et efficace pour apporter la tranquillité à l’esprit et le rendre ainsi perméable à l’influence spirituelle de l’Être primordial qui est votre véritable essence, lumineuse, informelle et éternelle.

Présentation

Il existe un fait qui ne souffre d’aucune contestation : vous êtes conscient de vous-même en cet instant. Ceci est dû au fait que vous êtes doté-e d’un esprit auquel est lié un ensemble d’énergies des plus denses (le corps) aux plus subtiles (les pensées). Ce sentiment d’exister, instant après instant, ne vous quitte jamais, et c’est la preuve irréfutable que vous… “êtes”.

Ce complexe psychosomatique “corps-âme-esprit” est ce que certains Sages spirituellement réalisés ont appelé le “je suis” personnel, servant de véhicule de manifestation à votre véritable Identité spirituelle, l’Être primordial que vous êtes en essence, pure Présence lumineuse et informelle, Arrière-plan silencieux et paisible, continuellement conscient du “je suis” personnel à l’avant-plan, tout comme l’océan a conscience des vagues à sa surface.

Cependant, l’Être primordial que vous êtes voile le plus souvent sa propre essence en s’identifiant au “je suis” personnel, se prenant à tort pour lui et créant ainsi ce faux sentiment d’identité qu’on appelle l’ego, avec l’impression de séparation illusoire qui en est l’inévitable et douloureuse conséquence, à l’origine de toute forme de souffrance.

La Méditation Primordiale s’appelle ainsi parce qu’elle vous permet d’aller à l’essentiel en vous libérant de cette fausse identificiation pour retrouver ainsi la position de l’Être primordial, dévoilé, détaché, désillusionné, cela grâce à un effort de concentration équanime focalisé sur le “je suis” personnel.

Cette explication vous laisse sur votre faim ? Reportez-vous alors à la liste des questions-réponses ci-dessous, pour en savoir plus…

Comment cette méthode est-elle née ?

L’année 2004 marqua un grand tournant dans ma vie ! La profonde crise existentielle que je traversais me poussa à entamer des recherches et des démarches pour me libérer de la souffrance physique et psychologique qui m’accablait, et dans ce contexte la méditation s’est rapidement imposée à moi, avec un sentiment très fort que c’est grâce à elle que je pourrais trouver la paix intérieure, le bonheur et la liberté d’être auxquels j’aspirais tant.

Animé par ce profond désir de libération spirituelle, j’ai demandé à recevoir l’initiation à différentes formes de méditation, auxquelles j’ai consacré des milliers d’heure de pratique durant toutes ces années, avec enthousiasme et détermination, découvrant à travers elles une véritable passion et même plus que cela… une vocation !

Naturellement, en cours de route, ma pratique méditative aura beaucoup évolué et bénéficié de nombreux ajustements en vue de la rendre plus adaptée à ma sensibilité et à mes besoins, tout en lui faisant gagner en simplicité, en profondeur et en puissance. C’est durant l’année 2017 que ma pratique s’est stabilisée sous la forme d’une méthode clairement définie, que j’ai initialement appelée “l’Incarnation de l’Être”. Ecouragé par les excellents résultats obtenus par la pratique régulière de cette méthode que je trouve profondément belle et pure, j’ai décidé de lui offrir la dimension qu’elle mérite en la renommant “la Méditation primordiale”, tout en lui attribuant un symbole spécifique.

Frédéric Burri

Questions légitimes au sujet de la Méditation Primordiale

Pourquoi être initié à la Méditation Primordiale ?

La quête spirituelle vise à faire descendre l’Esprit dans la matière, afin de la “spiritualiser”, dans la plus pure tradition alchimique.  En d’autres termes, la démarche spirituelle doit permettre à l’Être primordial (ou Esprit) de s’incarner dans la matière (“l’âme à tiers”) pour la transmuer et en faire le parfait reflet “ici-bas” de la Perfection du Ciel.

Cette incarnation ou “cristallisation” de l’Être primordial – que l’éminent psychanalyste C.G. Jung a appelé le processus d’individuation –, se fait progressivement et naturellement à mesure que vous vous efforcez de maintenir une attention aussi équanime que possible sur le “je suis” personnel, soit tout ce qui compose le champ d’existence individuel, y compris la conscience qui lui est intimement liée avec les pensées qui sont susceptibles de la colorer en chaque instant.

Grâce à cet effort de concentration juste appelé “équanimité”, le mental devient très calme et la Lumière de l’Être primordial, qui est votre véritable nature, peut librement pénétrer et imprégner le “je suis” personnel et y réfléchir son essence, procédant ainsi à son illumination, sa régénération, sa purification, ou encore ce que les alchimistes appellent sa… “transmutation”.

Pratiquée dans ce juste positionnement intérieur, la Méditation Primordiale vous permet de parvenir simplement et efficacement à cette tranquillité mentale, rendant ainsi possible l’illumination graduelle du “je suis” personnel, et par là, son éveil, avec les changements d’états corporels et d’états de conscience qui en sont la conséquence, et qui traduisent cet épanouissement graduel, jusqu’à la pleine et entière Réalisation du Soi divin, ce qui est l’objectif premier de l’initiation à la Méditation Primordiale.

Que l’on se garde toutefois de penser que simplicité et efficacité riment avec facilité ! Nous sommes ici bien éloignés de cette idée trop souvent répandue selon laquelle “il n’y a rien à faire“. Si le Soi divin est déjà éveillé et que rien ne saurait enlever ou ajouter quoi que ce soit à sa Perfection intrinsèque, il n’en va pas de même du “je suis” personnel, qui est plongé dans l’ignorance et l’illusion, et qui doit donc s’efforcer de se libérer de ce qui l’empêche de réaliser (ou connaître) la Perfection immanente de sa nature profonde, le Soi, raison pour laquelle on parle de “Réalisation spirituelle”. Ainsi, ce qu’il y a à faire dans le contexte d’une pratique spirituelle visant à la dissolution des obstacles qui empêchent cette Réalisation spirituelle, c’est précisément cet effort de concentration juste, équanime.

La Méditation Primordiale est basée sur cette effort de concentration équanime ; il en est la clé de voûte, et c’est avec régularité, patience, confiance et persévérance qu’elle doit être pratiquée au quotidien pour qu’elle soit en mesure de prodiguer ses innombrables bienfaits (dont vous trouverez la liste sur cette même page), car l’ “éveil à la minute” que tant de personnes recherchent pour de mauvaises raisons, est un leurre ; on n’obtient rien dans ce domaine sans la culture de cet effort de concentration.

Quels bénéfices peut-on attendre de la Méditation Primordiale ?

La motivation première qui pousse un être à pratiquer la Méditation Primordiale (et la méditation en général…) devrait être la libération de la souffrance ou, ce qui revient au même, la volonté de réaliser l’essence divine de sa nature primordiale. C’est un long cheminement qui peut être jalonné d’états très agréables et qui gratifiera celui ou celle qui se donne les moyens d’y avancer du développement de certaines capacités psychiques.

Ces effets bénéfiques que la pratique régulière de la méditation est susceptible de produire, sont certes réjouissants dans la mesure où ils témoignent de la progression de l’être sur le chemin spirituel, mais il doit toutefois bien se garder de les rechercher comme des buts en soi, au risque d’évaluer sa pratique méditative en fonction d’eux et de s’attacher à la satisfaction qu’ils lui procurent, ou à l’inverse d’éprouver des sentiments négatifs à l’égard de lui-même et de sa pratique lorsque les résultats obtenus ne sont pas à la hauteur de ses attentes.

Beaucoup de personnes abordent la méditation avec cette recherche de résultats “positifs”, et si cette impulsion peut être tout à fait légitime lorsque ce qui est recherché en terme de “résultat” est la libération de la souffrance et l’éveil de la conscience, il faut pouvoir renoncer également à ce noble objectif une fois entré dans la pratique au risque de rejeter tout ce qui ne correspondrait pas à cet idéal en terme d’effets.

Ceci étant dit, parce qu’ils témoignent des changements induits par la Méditation Primordiale pratiquée dans le juste positionnement intérieur – l’équanimité -, voici certains de ces “effets” qu’il est possible d’expérimenter grâce à elle :

 

  • Impression de bien-être, sensation globale très agréable, “délicieuse”;
  • Paix intérieure, joie d’être, béatitude ;
  • Sensations de chaleur et de douceur qui imprègnent le corps ;
  • Vitalité et force physique accrues ;
  • Augmentation du taux vibratoire, du magnétisme personnel ;
  • Expansion du rayonnement de l’aura ;
  • Renforcement du système immunitaire ;
  • Diminution voire disparition de symptômes et d’états maladifs ;
  • Meilleure qualité de sommeil (due au relâchement nerveux) ;
  • Impression d’être “ancré”, “centré” ;
  • Diminution de l’anxiété et des névroses. On est globalement “mieux dans sa peau” ;
  • Meilleure estime de soi / confiance en soi ;
  • Plus grande capacité de détachement, de lâcher-prise ;
  • Faculté de concentration et de mémorisation en hausse ;
  • Quotients intellectuel et émotionnel en hausse ;
  • Rêves lucides ;
  • Baisse de la réactivité face aux comportements des autres, plus grande tolérance (on dispose d’une plus grande “marge intérieure”) ;
  • Plus de fluidité et de spontanéité dans l’expression de soi ;
  • Ouverture du Cœur (amour de soi et des autres, compassion, empathie) ;
  • Meilleure résistance au stress, à la douleur ;
  • Euphorie, enthousiasme, inspiration créatrice ;
  • Développement de certaines facultés psychiques (clairvoyance, intuition, prémonition, rêve lucide, empathie pure, télépathie, etc.) ;
  • Extase mystique ;
  • La Réalisation spirituelle (ou Connaissance directe du Soi divin).
Permet-elle la Réalisation spirituelle ?

La Méditation Primordiale est une voie de Réalisation spirituelle, mais il ne s’agit pas d’une méthode “miracle” pour autant ! En ce qui concerne la Réalisation spirituelle, et quelle que soit la pratique spirituelle qui y conduit, il faut être bien au clair sur le fait que rien ne peut être obtenu sans la culture de l’effort de concentration juste (équanime), avec confiance, persévérance et détermination. Mais ceux qui se donnent les moyens de pratiquer la Méditation Primordiale dans ces conditions verront leurs chances nettement augmentées d’obtenir la Réalisation spirituelle, dans cette vie ou sur un autre plan d’existence.

Pourquoi Méditation "Primordiale" ?

“Primordial” est un adjectif utilisé pour décrire ce qui est absolument essentiel, capital, crucial.

Quelles que soient les formes que la méditation peut prendre, du moment où elle permet à l’être qui la pratique d’exercer la concentration juste, équanime, et qu’il s’y adonne avec régularité et persévérance, elle lui permet de progresser de façon sûre sur la voie de la Connaissance qui libère de illusion de séparation et donc de la souffrance qu’elle génère. Cette Connaissance n’est donc pas celle qui procède de l’accumulation d’un vaste savoir, mais celle du Principe suprême qui unit toutes les formes de vie entre elles. C’est là le but suprême de l’existence humaine : transcender les limitations inhérentes à la forme et réaliser qu’au-delà des apparences tout est UN, avec la béatitude, l’amour et la paix qui accompagnent cette réalisation.

Cette forme de méditation a été nommée “Méditation Primordiale” parce qu’elle poursuit ce noble objectif, tout en permettant à celui ou celle qui la pratique avec justesse d’aller droit au but dans le contexte d’une pratique spirituelle sincère et authentique, mais aussi parce qu’elle place celui ou celle qui la pratique dans l’observation pure, équanime et détachée, la vision pénétrante et intérieure du Pur Témoin désidentifié, qui n’est autre que l’Être… primordial. En outre, elle peut être qualifiée de “primordiale” dans la mesure où elle permet la restauration de l’âme dans son état “primordial” édénique.

En quoi cette forme de méditation consiste-t-elle ?

La Méditation Primordiale consiste à faire l’effort d’observer avec une vision intérieure aussi pure et détachée que possible notre propre présence ici et maintenant – le “je suis” personnel –, ensemble constitué de la conscience que l’on a de soi-même et du champ d’énergie qui lui est intimement lié. En d’autres termes, la Méditation Primordiale consiste à être le simple Témoin équanime de l’intégralité du champ d’existence individuel dans toutes ses dimensions : corps-âme-esprit, complexe que l’on pourrait également appeler “l’âme vivante”.

Bien qu’elle soit d’une simplicité enfantine, la prise de position du Témoin équanime du “je suis” personnel ne tombe pas sous le sens, et c’est pourquoi la méthode est apprise au moyen d’une douzaine d’exercice dont la succession doit permettre la prise de conscience graduelle de ce “champ d’exsitence individuel”, dans ses différentes composantes. 

C’est tout ce qu’il est possible de dire de la méthode. Le modus operandi détaillé n’est révélé qu’aux personnes participant à un stage d’initiation à la Méditation Primordiale (voir onglet suivant).

En quoi consiste l'initiation à la Méditation Primordiale ?

Elle consiste en la transmission orale du protocole technique de la Méditation Primordiale et des enseignements théoriques permettant sa juste exécution, par un initiateur habilité, cela dans le cadre d’un stage se déroulant au minimum sur deux journées.

L’initiation va toutefois bien plus loin que cela, puisqu’elle consiste également – et surtout – à transmettre au récipiendaire (la personne recevant l’initation) l’influence spirituelle dont l’initiateur se fait le relais dans la matière, et qui doit l’aider non seulement à intégrer plus facilement la Méditation Primordiale par l’élévation momentanée de son niveau de conscience et de son taux vibratoire, mais également à mobiliser en lui plus facilement les ressources dont il a besoin pour continuer à avancer de manière autonome sur le chemin spirituel, avec ou sans la méthode à laquelle il aura été initié, puisque l’énergie particulière qui aura été déposée en lui au cours du processus d’initiation, lui profitera de toute manière indépendamment de la voie spirituelle qu’il choisira de suivre pour parvenir à la Réalisation spirituelle.

Quelle est la signification de son symbole ?
symbole de la Méditation Primordiale

Version noir et blanc

Symbole coloré de la Méditation Primordiale

Version colorée

Ce symbole utilisé pour représenter la Méditation Primordiale ne lui appartient pas ; il peut être trouvé dans de nombreuses cultures et traditions très anciennes (le svastika hindou, le manji bouddhiste, le whirling logs amérindien, dans leur version “arrondie”). Ici présenté dans son sens de rotation dit “sénestrogyre”, ce symbole est composé de deux courbes se croisant au niveau de leurs points d’inflexion respectifs, formant ainsi quatre éléments analogues pouvant être associés aux quatre éléments (air, feu, terre, eau), tirés d’une quintessence subtile (ether) qui en est la source, située au centre du symbole.

Les deux courbes représentent les deux grands courants d’énergies cosmiques opposés, véhiculant notamment les impulsions contraires d’attraction et de répulsion (samskharas) que la pratique de la Méditation Primordiale permet de concilier et d’harmoniser, à la manière du bâton de pouvoir d’Hermès dans le caducée, cela grâce au juste positionnement intérieur (conscience équanime) dans lequel l’initié se place. C’est ce point central qui revêt la plus haute importance et qui est donc à considérer en premier lieu dans ce symbole, parce qu’il représente le seul endroit où l’esprit de l’Homme n’est pas déporté par la force du courant des tendances opposées. En ce centre, l’esprit est en parfait équilibre, équanime, tranquille, silencieux, et s’ouvre de ce fait à la Lumière spirituelle à laquelle seul le positionnement dans ce centre peut donner accès.

En considérant que ce symbole doit être vu sur un plan horizontal, son centre peut être mis en rapport avec l’Axe vertical qui traverse l’être humain, à l’intérieur duquel existe des centres d’énergie (chakras) qui, lorsqu’ils s’éveillent et s’épanouissent, font vivre à l’esprit des états conscience spécifiques qui témoignent du degré d’éveil du “je suis” personnel sur la voie du retour à la Supra-Conscience, celle du Soi divin. En cela, ce symbole est celui de l’âme individuelle dans son périple initiatique devant la mener à la Réalisation de l’Absolu en elle. De ce point de vue, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi les chrétiens voyaient en le svastika, un symbole christique, représenté parfois de façon très visible dans certaines églises (voir exemple).

Les prochaines initiations

Vous trouverez ci-dessous la liste des prochains stages d’initiation à la Méditation Primordiale. Pour obtenir toutes les informations relatives aux tarifs, à l’hébergement ainsi qu’au programme, et/ou pour vous inscrire à l’un d’entre eux, cliquez sur le bouton bleu “Infos et inscription” situé juste au-dessous du résumé de chaque événement ; vous serez redirigé-e sur le site sécurisé de ma boutique en ligne.

14-15 mars 2020

Paris

Ce stage aura lieu au Centre Terre & Ciel dans le 13ème arrondissement de Paris. Réparties entre le samedi après-midi et le dimanche, les 14 heures d’enseignements et d’exercices pratiques que compte ce stage, constituent la forme la plus condensée de l’initiation à la Méditation Primordiale.

13-17 avril 2020

Saint-Jacut (Bretagne)

Dans le cadre mystique de l’Abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer, en Bretagne, l’initiation à la Méditation Primordiale vous sera transmise sur 5 journées, et soutenue par la pratique (obligatoire) du jeûne et de plusieurs techniques (auto-massage, balades, qi qong, etc.) visant à vous aider dans cette grande purification intérieure.

30 mai – 1er juin 2020

Saint-Dalmas (Alpes-Maritimes)

Trois journées de ressourcement à la Pentecôte, dans le cadre naturel sublime du Mercantour, dans le petit village pittoresque de Saint-Dalmas-le-Selvage, situé à 1300 mètres d’altitude. Au programme de ce stage: initiation à la Méditation Primordiale, chi kung, massages do-in, jeûne et marches en conscience.

Il faut quitter l’île pour voir l’île. On ne se voit pas si on ne sort pas de soi-même…

José Saramago

Une sage vérité est énoncée dans cette citation, dans laquelle l’île peut être vue comme une métaphore du “je suis” personnel ! Il n’y a pas de réalisation possible de notre véritable Identité spirituelle (l’Être, ou Pur Esprit) sans désidentification de ce qu’elle n’est pas. Mais attention, cette désidentification synonyme de détachement n’a strictement rien à voir avec une décorporation ou sortie du corps ; c’est simplement une vision intérieure pure, équanime, accordée à la conscience de notre propre présence dont on fait l’expérience ici et maintenant, ainsi qu’à son champ d’énergie. Dans ce positionnement intérieur, “Ce” qui observe est alors le Témoin désidentifié, pure conscience d’Être. C’est exactement ce vers quoi mène la Méditation Primordiale !

Ce livre actuellement en cours d’écriture a pour vocation de présenter la Méditation Primordiale dans les grandes lignes. Il approfondira les informations déjà présentées sur cette page, en les mettant en perspective avec les enseignements ésotériques délivrés lors des stages d’initiation à cette méthode, et toute la richesse des entretiens avec les participants, présentés sous la forme de questions-réponses.

Le protocole détaillé d’apprentissage de la méthode ne sera pas dévoilé dans le livre. Ce protocole étant intimement lié au processus d’initiation, il ne peut être découvert et pratiqué qu’au travers d’un stage d’initiation à la Méditation Primordiale (voir plus haut sur cette page). Aucune méditation guidée ne sera proposée avec le livre, et la lecture de celui-ci n’aura donc pas valeur d’initiation à la méthode. Il doit plutôt être vu comme un complément venant soutenir la pratique de l’initié, ou comme une première approche à même de positionner le lecteur en vue d’une éventuelle initiation à la Méditation Primordiale.

Portail Harmonie, Frédéric Burri – Tous droits réservés aux textes – 2019-2020. Crédit image : tomertu – shutterstock
“Méditation Primordiale” est une marque déposée auprès de l’INPI  le 4 novembre 2019, sous le n° 19 4 595 829.